La lettre des député-e-s du Front de gauche n°12

Malgré la sanction des municipales, le Président de la République et le nouveau gouvernement ont décidé de poursuivre le coup de barre à droite et de maintenir le pacte de responsabilité.

Sans surprise, la déclaration de politique générale prononcée par le premier ministre a été approuvée par l’Assemblée nationale avec le soutien d’une majorité des députés socialistes, radicaux et écologistes. Cette « confiance » parlementaire, dénuée de conviction, ne saurait cependant dissimuler la défiance généralisée que le peuple de gauche a exprimé en s’abstenant massivement aux élections municipales.

Feuilleter le document

Télécharger le document