Les députés communistes demandent des sanctions à l’égard de Meyer Habib

Cet après-midi, en séance, les députés communistes et insoumis ont été violemment pris à partie par Meyer Habib en raison de leur soutien à Salah Hamouri, à la cause palestinienne et de leur engagement pour une paix juste et durable.
Les propos honteux tenus par le député des Français de l'étranger au sujet de notre concitoyen franco-palestinien, qualifié de « terroriste », et l’amalgame avec l’assassinat du père Hamel ont amené les députés communistes et insoumis à quitter l’hémicycle.
Le président du groupe GDR, André Chassaigne, a saisi le Président de l’Assemblée nationale pour réclamer des sanctions contre Meyer Habib pour ces injures et ces insinuations.